découvrez tout sur le spectacle

Duo Magnant-Kokelaere

Fabienne Magnant et François Kokelaere

Sur les chemins sinueux du Brésil qui mènent à l’Afrique, aux Caraïbes, en passant par l’Espagne, mille et un détours conduisent ces deux artistes à la rencontre des musiques du monde.
A la croisée des chemins, note après note, ils inventent leur propre tradition, leur propre histoire, leur propre univers, construit au fur et à mesure de voyages et de rencontres, jusqu’à devenir unique.
Ils créent une musique intimiste, feutrée qui peut prendre des allures énergiques mais avec une retenue subtile, tout en finesse.
Ce duo, c’est aussi la rencontre d’instruments atypiques aux timbres particuliers :
La viola caïpira, guitare à dix cordes métalliques, cité souvent comme l’instrument emblématique du Brésil que l’on rencontre notamment dans le Nordeste et le berimbau, arc musical originaire d’Afrique qui devint le symbole de la Capoeira. Deux instruments faits pour s’entendre ou plutôt pour s’écouter, qui se croisent, se fondent, se mélangent.
Le M’Bira, petit lamellophone d’Afrique australe (plus connu sous le nom de sanza) est ici frotté, effleuré comme le sont parfois les cordes de la guitare avec ses harmoniques délicates.
La Tumba, tambour qui résonne de toute sa rondeur pour mieux accompagner la pulsation de sa cousine à six cordes.

Fabienne Magnant

a étudié la guitare classique notamment avec Roland Dyens actuellement professeur de guitare au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. A reçu un 1er prix d’excellence de la région Ile de France, un 1er prix d’honneur au Concours International de l’UFAM, un 1er prix d’excellence à l’unanimité avec félicitations du Jury de la classe libre de Roland Dyens et une Licence de Musicologie à l’Université de Paris- La Sorbonne.
Deux séjours au Brésil (le 2ème subventionné par la S.A.C.E.M.) ou elle a étudié les percussions traditionnelles avec les maîtres Luis de Annonciäo (Rio de Janeiro) et Doudé (Salvador de Bahia). A joué avec Baden Powell, a rencontré le compositeur Guerra-Peixe (travail sur ses compositions).
Ce sont maintenant les contrées flamencas qu’elle explore avec Andres Serrita et à l’école Carmen Cuevas à Grenade.
Fabienne Magnant mène parallèlement une carrière aussi bien en tant qu’interprète que compositeur. Elle multiplie ses expériences en jouant avec différents compagnons de scène en duo dont Paul Mindy (percussions) ainsi qu’un trio avec Luis de Aquino (guitare 7 cordes) et Dada Viana (percussions).
Vient ensuite sa rencontre avec François Kokelaere avec lequel elle élabore son 3éme Album et le spectacle qui en découle puis une création en duo.
Elle enseigne aujourd’hui au Conservatoire National de Musique d’Orléans et à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse d’Evry.

Discographie :

  •  « Mémoire vivante » Brésil et musiques du XXème siècle
  •  « Canto Instrumental » avec Paul Mindy
  •  « Le sens des sens » chez Buda Musique Réf : 822832

www.fabiennemagnant.com

François Kokelaere

a étudié le berimbau (arc musical) au Brésil avec le maître Sombra de l’Académie de Capoeira Senzala de Santos et le tambour djembé en Guinée avec le chef-tambour du Ballet National Djoliba, Koungbanan Condé. Il est titulaire duDiplôme d’État de professeur de musique et fut membre de jury pour le Certificat d’Aptitude en Musiques Tradionnelles auprès du Ministère de la Culture.
A joué avec le groupe Magma de Christian Vander et joue actuellement avec le saxophoniste Julien Soro, le tubiste François Thuillier, la guitariste Fabienne Magnant, le trio Mandingo World Project avec le joueur de kora Prince Diabaté.
Fondateur et directeur artistique de l’Ensemble National des Percussions de Guinée en 1987 à la demande du gouvernement guinéen jusqu’en 1995 et du groupe Wofa tournées internationales (amérique du nord, asie, europe).
Directeur musical du groupe de Momo Wandel Soumah – “Matchowé” (Buda Musique) et de “l’anthologie du balafon Mandingue en trois volumes” de El Hadj Djéli Sory Kouyaté (Diapason d’Or musique traditionnelle).
Conseiller artistique du projet Korongo Jam d’Erik Aliana à Yaoundé et de la chanteuse camerounaise Kareyce Fotso – « Kwegne » (Label Contre-Jour).
Directeur artistique de la Compagnie L’Heure du Thé et des « Rencontres Touzazimuts » autour des expressions artistiques contemporaines.
Coordinateur de la venue de 115 artistes guinéens pour”La Marseillaise “ de Jean-Paul Goude sur les Champs-Elysées de Paris le 14 Juillet 1989.
Compositeur pour les pièces chorégraphiques de la Cie l’Arbre-Voyageur – Doriane Larcher.
Création en 2005 du spectacle Jeune Public “Chemins de paille” et en 2007 du spectacle « Le voyage de Monsieur Tambour » enla collaboration du plasticien JCh Fischer

Discographie :

  • Berimbau ”, l’arc musical du Brésil (Collection Musique du Monde de Buda Musique – Paris Réf: 92 678-2) et
  • Percussions ” autour du spectacle solo ”L’ombre ne le dit jamais” créé à la Scène Nationale de Niort (Collection Musique du Monde de Buda – Paris Réf: 92 695-2)
  • Lazar-Kokelaere ” avec le violoniste Paul Lazar pour Buda Musique-Paris Réf: 1978562
  • Duo ” avec le saxophoniste Cédric Ricard (Buda Musique-Paris Réf: 3017457).